La violette de Rivin

La violette de Rivin

 

Dans un poème célébrant l’arrivée des beaux jours, Théophile Gautier a consacré à la violette deux jolis vers :

« La pâle violette, en son réduit obscur,

Timide, essaye au jour son doux regard d’azur. »

Plusieurs espèces de violettes se rencontrent à l’état sauvage sur le territoire de la commune. Délicatement parfumée, la violette odorante est la plus précoce. La violette hérissée se rencontre surtout en avril. Totalement inodore, très claire, la violette de Rivin est plus tardive et l’une des plus communes sur les terrains siliceux. Cliquez sur le lien ci-après pour en savoir plus sur cette espèce.