Histoire de Toutlemonde

Histoire de Toutlemonde

Le 18 mai 2014, Toutlemonde a fêté avec éclat ses 150 ans

L’existence de « Tout le Monde » est attestée au XVe siècle. Ce n’était à cette époque qu’un hameau de quelques feux attaché à la seigneurie de La Crilloire, elle-même dépendante de la paroisse de Saint-Hilaire-des-Échaubrognes en Poitou, distante de deux grandes lieues, soit plus de huit kilomètres. Les seigneurs de La Crilloire possèdent alors château, chapelle et cimetière.

En 1789, dans l’espoir d’obtenir leur autonomie, les Toutlemondais saluent d’abord avec enthousiasme la Révolution. Mais ils déchantent vite en voyant celle-ci s’en prendre à leur foi. Au printemps 1793, environ 150 Toutlemondais rejoignent les quelque 8 à 10 000 hommes, conduits par Stofflet, qui se soulèvent contre les Républicains. C’est le début des Guerres de Vendée qui vont faire de nombreuses victimes dans les deux camps et ensanglanter toute la région. Le château de La Crilloire est détruit le 17 avril 1793, et aujourd’hui ne subsistent guère que les douves au lieu dit « Le vieux château » et l’ancienne demeure du chapelain à « La Cure ». Le 29 janvier 1794, les Colonnes infernales du général Caffin incendient les restes du château de La Crilloire et le bourg de Toutlemonde, et massacrent les habitants. Du bourg, il ne reste plus que la chapelle Saint Hilaire, devenue en 1965 salle paroissiale, et le petit oratoire de l’Arceau, où les femmes infécondes venaient en pèlerinage les jours de fête de l’Assomption et du Saint Rosaire. Un nouveau château de granit et de briques a été reconstruit sur les hauteurs au milieu du XIXe siècle par la famille Formon. Par ailleurs en 1864, le château des Coteaux, aujourd’hui propriété de la famille de Saint Seine, est construit au dessus de la vallée du Trézon par l’homme de lettres Charles Leroux-Cesbron.

Le 3 juillet 1843, par ordonnance royale, Toutlemonde est instituée en paroisse autonome. L’église est édifiée douze ans plus tard. Le cimetière, qui se trouvait à la place de ce qui est actuellement la mairie, est transféré à la sortie du bourg, puis clos de murs. Dans la nuit du 2 au 3 juin 1937, un incendie détruit la sacristie et la toiture du chœur de l’église. Une nouvelle sacristie et une chapelle pour les enfants sont alors érigées.

C’est par une loi du 2 février 1864, promulguée le 17 février 1864, que Toutlemonde est enfin officialisée en tant que commune à part entière. Outre la succursale originelle de Saint-Hilaire-des-Échaubrognes, le territoire communal se trouve augmenté de terrains prélevés sur Yzernay et sur Maulévrier. En septembre de la même année, la toute jeune commune élit son conseil municipal, lequel désigne son premier maire, Auguste Chéron. La rue qui passe devant l’église porte aujourd’hui son nom. Toutlemonde compte alors 646 habitants. La construction de la mairie est entreprise en 1867, en même temps que celle de l’école publique.

Le monument aux morts rappelle le souvenir de nos compatriotes morts pour la France pendant la première guerre mondiale. La guerre de 1939-1945 aurait pu faire beaucoup plus de victimes parmi les Toutlemondais si Maurice Ulm, en servant d’interprète, n’avait levé le malentendu sur les paroles du résistant Michel Créac’h « les armes parachutées à Somloire sont pour tout le monde« , en faisant comprendre que « les armes étaient pour tous et non pour Toutlemonde« . Les hommes de la commune et des environs retenus par les Allemands et menacés d’être fusillés sont alors libérés. Le 2 mars 1947, à l’issue d’une fervente mission d’action de grâces, le père Louis Ferrand procède à la bénédiction solennelle de la vierge du Pied du Four. Ce sont les otages et prisonniers du 8 août 1944 qui avaient apporté la statue sur un brancard. Désormais, elle sera dénommée « Notre Dame de Toutlemonde » ou encore « Notre Dame de la Paix ».

Les otages réunis devant le préau en 1984 pour commémorer les évènements d’août 1944

Ces quelques lignes vous ont sûrement donné envie d’en savoir plus. Réalisé d’après les travaux de Gérard Touzé et de l’abbé Aimé Lefort, sous la direction de André Hubert Hérault et avec la participation d’un groupe de travail intéressé à l’histoire de notre commune, le livre Histoire de Toutlemonde en Anjou publié aux éditions Hérault vous permettra d’approfondir agréablement le sujet.

    

   

   

Bulletin municipal 2014_Dossier_18 mai 2014_Ed finale